Circulation des savoirs... entre sciences, politiques et pratiques en éducation et en formation

Forme scolaire et circulation des savoirs par J.Y Seguy

Nous proposons dans cet article, après avoir rappelé les principaux éléments caractérisant la forme scolaire, de réinterroger ces trois types de relation qu’elle entretient avec les questions liées à la circulation des savoirs : circulation des savoirs et transformation de la relation éducative, des relations entre concepteurs et acteurs de l’éducation et des modèles de l’éducation.

0

Unschooling et théorie de la « non-éducation » – Arguments et problèmes soulevés par André D. Robert

Encore plus marginale et minoritaire, une autre pratique apparaît, qui ne manque pas d’interroger : celle qui est mise en œuvre par des parents dits non plus home mais un-schoolers, décidant, sur la base de convictions politiques et philosophiques, non seulement de ne pas scolariser mais aussi de prétendre « ne pas éduquer ». Point de vue du Pr André Robert

Journée d’étude sur la descolarisation (programme) 2/3

Faisant suite à la journée d’étude « l’Instruction en famille – IEF – au risque de la forme scolaire » (18 mars 2016), la demi-journée d’étude du 18 décembre 2018 s’inscrit dans le cadre du projet CIVOIR (Circulation des savoirs entre sciences, politiques et pratiques en éducation et formation).

1

Journée d’étude sur la descolarisation (Argumentaire) 1/3

Les intervenants sollicités nous aideront à mieux identifier quels types d’acteurs collaborent et/ou entrent en controverse à propos du phénomène complexe recouvert par le terme « déscolarisation ». Comment des savoirs circulent-ils entre acteurs relevant des univers scientifiques, de ceux des politiques publiques et de ceux des pratiques engagées ?

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search